Diesmal ganz kurz und (hoffentlich durchaus) bündig … !

Version disponible : Deutsch (Allemand)

JG Zacagna

 Premier investisseur étranger en France en 2009: l’Allemagne

 après la GB, la France reste, avant l’Allemagne qui la talonne, le 2ème pays au monde en termes d’attractivité pour les investisseurs (cf. notamment le crédit d’impôt recherche)

 en dépit des nombreuses divergences entre les deux pays (coordination des politiques économiques, aide à la Grèce, BCE, distorsions concurrentielles / Konkurrenzverzerrungen – ex SNCF / DB -, déclarations d’Axel Weber et de Christine Lagarde…), le moteur franco-allemand demeure l’incontournable facteur-clé d’intégration économique de l’UE et de développement de la compétitivité européenne sur la scène mondiale.

Sauf, bien sûr, pour les « blocs stratégiques » hostiles à l’affirmation d’une puissance européenne à l’échelle de la planète.

Et qui s’appuient sur certains « eurotraîtres » au sein même de l’ « union » européenne pour tuer dans l’oeuf tout progrès d’harmonisation (à quand un FME ?!)

 « vor diesem Hintergrund », comme le disent joliment nos voisins et amis germains, le développement des clubs d’affaires franco-allemands (cette année, la 11ème rencontre se tient à Lyon. Votre CEFA y participera) revêt un caractère particulier…

Jean-Gabriel Zaccagna
Lille, KW 22

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer