Siemens, vitrine de la coopération économique franco-allemande

Version disponible : Deutsch (Allemand)

Le 22 janvier 1963, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer signaient le Traité de l’Elysée. Ce texte de coopération entre la France et l’Allemagne s’est construit autour de cinq grands piliers : éducation, jeunesse, diplomatie, défense, culture…mais rien sur l’économie qui est pourtant au cœur de la relation franco allemande et bien souvent pomme de discorde entre les deux partenaires.

Est-ce le pilier manquant?
Faut-il repenser le traité?
Exemple avec Siemens. Extrait du reportage signé Hérade Feist et Julie Ledru sur ARTE.

Date de première diffusion : Dim., 23 sept. 2012, 14h39

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer