Un Prix Franco-Allemand de l’Economie pour promouvoir l’ industries et les commerces culturels.

Version disponible : Deutsch (Allemand)

image_1.png

Avant de clore 2013, année du cinquantième anniversaire du Traité de l’Elysée, un jury composé de chefs d’entreprise, d’économistes et de journalistes français et allemands sera réuni par la Chambre Franco- Allemande de Commerce et d’Industrie pour récompenser 5 initiatives ou « Best Practices » binationales menées ces deux dernières années par des PME, des PMI, des ETI ou des grands groupes.

Le Prix Franco- Allemand de l’Economie sera remis dans chacun des cinq domaines suivants :

 Environnement

 Innovation et nouvelles Technologies

 Ressources humaines

 Coopération industrielle

 Industries et Commerces culturels

Le Prix Franco-Allemand de l’Economie est décerné tous les deux ans. Son objectif est de promouvoir les échanges, le commerce et la coopération entre les entreprises françaises et allemandes en distinguant des projets exemplaires qui contribuent à bâtir une Europe forte et intégrée dans un monde de plus en plus concurrentiel.

« La coopération franco-allemande au niveau des entreprises est beaucoup plus riche que ce que l’on croit »
indique Guy Maugis, président de la Chambre et président de Bosch France: « Il y a une multitude de coopérations gagnantes qui prouvent qu’ensemble Français et Allemands sont capables de grandes choses, et nous souhaitons les valoriser davantage ».
Aujourd’hui, selon les estimations, on compte plus de 3 100 filiales de groupes allemands en France, représentant plus de 300 000 emplois. En Allemagne, la présence française est estimée à plus de 2 000 entreprises, qui emploient près de 200 000 personnes. Les échanges économiques bilatéraux revêtent donc une importance cruciale pour les deux pays.

L’édition 2011 du Prix Franco-Allemand de l’Economie avait notamment distingué dans le domaine « Innovation » la collaboration fructueuse des Instituts de recherche Fraunhofer et de l’Institut Carnot, qui ont mis en place un programme de recherche pluriannuel commun « PICF 2011 ». Cette initiative a permis de soutenir et financer de nombreux projets scientifiques binationaux dans les domaines de l’énergie, de l’environnement, de la santé ou des technologies de l’information. « Le Prix Franco-Allemand a contribué à une meilleure visibilité de nos deux groupes de recherche et souligné l’intérêt d’intensifier les échanges
scientifiques entre la France et l’Allemagne », indique Frank Dimroth, chef de département des Instituts Fraunhofer.

Pour le groupe industriel familial français GYS, spécialisé dans la fabrication de postes de soudure à l’arc, d’équipement de carrosserie et de chargeurs de batteries, l’obtention du prix 2011 dans le domaine « Ressources humaines » l’a incité à continuer son projet de construction d’un groupe industriel biculturel franco-allemand et à agrandir ses équipes de l’autre côté du Rhin. « Le prix nous a donné de la visibilité et nous a conforté dans notre stratégie. Depuis, nous avons eu la chance de recevoir un second trophée en Allemagne, en 2012, de la part de NRW.Invest pour les efforts et les investissements faits dans le pays » estime le directeur général de GYS, Bruno Bouygues.

L’édition 2013 du Prix Franco-Allemand de l’Economie mettra les industries culturelles tout particulièrement à l’honneur. Ainsi la création d’un nouveau prix pour les « Industries et commerces culturels », englobant 8 domaines (éditions musicales, livre, éditions cinématographiques, médias, design, éditions numériques,
mode et commerces culturels), vise à promouvoir la coopération des entreprises au sein d’un secteur économique en pleine expansion et fondamental pour le rapprochement entre les peuples.
Ce prix bénéficiera d’un jury spécifique, qui accueillera notamment l’actrice Hanna Schygulla, égérie célèbre du réalisateur Rainer Werner Fassbinder, et Alain-Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier.

La date limite des candidatures est fixée au 30 août 2013 pour le domaine « Environnement », « Innovation et nouvelles technologies », « Ressources humaines » et « Coopération industrielle », et au 20 septembre 2013 pour le prix « Industries et Commerces culturels ».

Les trophées seront remis aux lauréats le 9 décembre 2013, à l’occasion d’une cérémonie à laquelle seront conviées plus de 300 personnalités politiques et économiques françaises et allemandes.

Pour téléchargez le dossier de candiature-

En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer